Un casque d’électroencéphalographie compatible avec l’IRM


Spike-waves-web
© Wikimedia commons/Der Lange

L’aimantation des appareils à IRM1Imagerie par résonance magnétique empêche d’utiliser des objets métalliques à proximité, ce qui exclut l’utilisation d’électrodes à électroencéphalographie (EEG). Or le couplage de ces méthodes aiderait au diagnostic de maladies telles que l’épilepsie. L’Institut Femto-ST2Institut Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique – Sciences et technologies (CNRS/Université de Franche-Comté/Université de Technologie Belfort-Montbéliard/École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques) développe EasyLepsy, le premier casque à EEG sans capteurs métalliques, financé par la SATT3Société d’accélération de transfert de technologies Grand Est. Ses électrodes ne nécessitent pas de gel sur le patient, ce qui permet des mesures en continu ou à domicile. Avec leur résolution spatiale, ils pourraient aussi servir de sondes non invasives pour l’électrophorèse, la destruction de tumeurs par plasma ou pour le contrôle qualité en électronique.