Un avatar pour mieux articuler


Certains troubles de la parole résultent d’un mauvais positionnement de la langue. Or l’impossibilité pour la personne qui en souffre de visualiser cet organe complique le travail de rééducation des orthophonistes. Une équipe du laboratoire Grenoble images parole signal automatique1CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP, avec l’Inria, Grenoble Rhône-Alpes a développé un système permettant au patient de voir en temps réel les mouvements de sa propre langue. Ces derniers sont capturés par une sonde échographique placée sous la mâchoire. Ils sont ensuite traités par un algorithme d’apprentissage automatique puis restitués en temps réel à l’utilisateur à l’aide d’un avatar 3D. Une version simplifiée de ce dispositif, validée en laboratoire sur des locuteurs sains, est testée chez des patients ayant subi une intervention chirurgicale de la langue.