Les récifs coralliens sous observation


Depuis le printemps 2016, la goélette Tara sillonne l’océan Pacifique pour dresser un état de santé des récifs coralliens affectés par le changement climatique.

La mission Tara Pacific1L’expédition Tara Pacific est soutenue par le CNRS, le CEA, le Centre scientifique de Monaco, l’Université Paris Sciences & Lettres et de nombreux partenaires publics et privés. étudie la diversité microbienne des récifs coralliens de l’océan Pacifique et son rôle dans le fonctionnement des récifs. Un an après le début de l’expédition, 15 000 prélèvements avaient déjà été effectués sur dix-huit récifs coralliens différents. Ce vaste échantillonnage permettra de déterminer l’évolution, à l’échelle du Pacifique, des massifs coralliens, des poissons et des bactéries liés à ces écosystèmes.

Les scientifiques de l’expédition ont pu également observer les premiers effets du réchauffement océanique sur les coraux. Durant son périple, Tara a croisé des récifs touchés par des épisodes de blanchissement corallien avec un niveau de mortalité parfois important. Celui-ci atteint près de 50% pour les sites de l’archipel polynésien des Tuamutu, voire même 90% pour ceux des îles Samoa. À l’issue de cette mission, tous les écosystèmes coralliens du Pacifique pourront être comparés entre eux et leurs capacités de résistance respectives aux bouleversements climatiques seront ainsi évaluées.