Quelle réponse face aux sites pro-ana ?


Un temps menacés d’interdiction, les sites dits pro-ana rassemblent les fascinés de la maigreur extrême. Une étude de ces communautés montre qu’elles n’incitent pas tant à l’anorexie qu’elles constituent des réseaux d’entraide et d’information pour les nombreuses victimes de troubles de l’alimentation. La faiblesse de l’offre de soin poserait davantage de problèmes que l’existence de ces sites.