MUSE redouble de puissance


Grâce au travail des chercheurs du Centre de recherche astrophysique de Lyon (CRAL)1CNRS/École normale supérieure-Lyon/Université Claude Bernard, l’instrument MUSE est désormais couplé au tout nouveau dispositif d’optique adaptative du quatrième télescope du VLT2Very Large Telescope, au Chili. « C’est comme le début d’une deuxième vie pour MUSE dont la résolution a été multipliée par un facteur 2 », se félicite Roland Bacon, au CRAL, père de ce spectrographe intégral de champ unique, capable d’obtenir le spectre lumineux de nombreux objets simultanément. Un outil formidable pour accéder aux mécanismes de formation des galaxies, aux mouvements de la matière ou aux propriétés chimiques des galaxies proches.