MATIÈRE ET PARTICULES

La matière se dévoile

Depuis les prémices d’une nouvelle physique dans les collisions de particules jusqu’à la course à l’ordinateur quantique, en passant par d’anciennes routes du marché de l’art dévoilées par la spectroscopie, la matière fourmille de mystères que la recherche tente d’élucider.


La recherche


Quand le CO2 deviendra méthane

Principal responsable du réchauffement climatique, le CO2 rejeté par les activités humaines pourrait un jour être recyclé facilement en une source d’énergie. C’est ce que promettent les travaux d’une équipe du Laboratoire d’électrochimie moléculaire (LEM)1CNRS/ Université Paris Diderot qui a mis au point un procédé capable de transformer ce gaz à effet de serre en méthane, constituant principal du gaz naturel, simplement à l’aide de la lumière solaire et d’un catalyseur moléculaire.

Respect de l’environnement, un fil conducteur

Contrairement aux autres méthodes de transformation du CO2 utilisées jusqu’ici, celle-ci est beaucoup plus respectueuse de l’environnement : la réaction se réalise à température et pression ambiantes et fait appel au rayonnement du Soleil comme seule source d’énergie. Ce principe est comparable à celui de la photosynthèse, au cours de laquelle les plantes transforment le CO2 grâce à l’énergie solaire. Et le catalyseur employé est à base de fer, un métal abondant et non toxique. « Pour toutes ces raisons, le développement à grande échelle de notre procédé est un objectif que l’on souhaite poursuivre », souligne Marc Robert, du LEM.

À court terme, une production de monoxyde de carbone

Dans ce but, les chercheurs tentent maintenant de comprendre la catalyse du CO2 dans ses moindres détails. D’ores et déjà, la première phase, celle de la transformation du CO2 en monoxyde de carbone, est parfaitement bien décrite. Les chimistes ont d’ailleurs conçu un dispositif dédié uniquement à cette réaction, ce qui a valu à Marc Robert et à ses collègues Jean-Michel Savéant et Cyrille Costentin, de recevoir le prix du ”Challenge des molécules essentielles” de la société Air Liquide. Le monoxyde de carbone est une matière première importante pour l’industrie chimique et, à court terme, l’équipe du LEM compte développer un réacteur capable de produire ce gaz en grande quantité.

Nature, juillet 2017

Sources :
Ces chimistes à l’assaut du CO2
Vers une production de “carburant solaire”

[:fr]image_sennelart_web.jpg[:]

Un pas important vers le transistor quantique


Des physiciens ont conçu une porte quantique capable de bloquer ou de laisser passer des photons un à un.

[:fr]CNRS_20160041_0011-web-e1529412771237.jpg[:]

La topologie au rendez-vous du prix Nobel de physique


Grâce à cette branche des mathématiques, les trois lauréats du Nobel de physique 2016 ont pu expliquer des changements d’état de la matière dans des milieux très fins.

[:fr]cnrs_20170130_0006-web.jpg[:]

New AGLAÉ, un instrument unique au monde


Les performances de l'accélérateur de particules destiné à l'étude d'œuvres d’art ont été considérablement améliorées.

[:fr]cnrs_20110001_2535-web[:en]cnrs_20110001_2535-web.jpg[:]

Krypton-67, un nouveau noyau atomique détecté


Le krypton-67 se désintègre en émettant deux protons, une forme très particulière de radioactivité…

[:fr]Figure1-web[:en]Figure1-web.jpg[:]

L'éclosion contrôlée d'une « fleur moléculaire »


En réussissant à changer la forme d’une molécule synthétique, des chercheurs ouvrent la voie à l’élaboration de systèmes macromoléculaires complexes.

[:fr]DESY_Hamburg-web[:en]DESY_Hamburg-web.jpg[:]

European XFEL entre en scène


Le nouveau laser à rayons X ultra-rapide va permettre aux Européens d’analyser en temps réel la dynamique de molécules ou nano-objets avec une résolution à l'échelle de l'atome.

[:fr]Network2-web[:en]Network2-web.jpg[:]

Du graphène pour renforcer les céramiques


Ou comment des chercheurs s’inspirent d’un phénomène naturel dans la nacre des coquillages pour rendre un matériau moins fragile.


Et aussi



Innovation



En bref


cnrs_20110001_2143-web
© L. Ronat/CNRS Photothèque

Le projet Plasma Jets, porté par le Groupe de recherches sur l’énergétique des milieux ionisés1GREMI, université d’Orléans/CNRS a reçu le Prix académique du concours Cosmetic Victories, lors de Cosmetic 360, le salon international de l’innovation de la filière parfumerie-cosmétique. Cette distinction salue l’excellence de la recherche dans un secteur où le CNRS fédère plus de 50 laboratoires avec le groupement de recherche COSM’ACTIFS et assure un leadership sur la valorisation des travaux avec la création d’un “Focus Transfert CNRS” Cosmétique, riche de 131 brevets.

Le programme de prématuration du CNRS, doté de 2 millions d’euros par an, soutient les premières étapes de développement de projets à fort potentiel d’innovation et ce jusqu’à la preuve du concept. En amont de l’action des SATT, il sélectionne et finance une vingtaine de dossiers par an. La solidité de la propriété intellectuelle, l’intérêt marqué des industriels, les nombreuses distinctions ou les retombées médiatiques réservées aux projets, soulignent la pertinence d’un programme mis à la disposition des laboratoires.