Les transformations des minéraux du manteau terrestre à la loupe


Basalt_with_Olivine_web
© Wikimedia commons/CC BY 2.0/incidencematrix

Grâce à des algorithmes de reconstruction innovants et une nouvelle cellule diamant capable de reproduire pendant plusieurs jours les conditions de température et pression du manteau terrestre, une équipe internationale1Unité matériaux et transformations (CNRS/École nationale supérieure de chimie de Lille/Inra/Université de Lille 1), Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes, environnement (CNRS/Université Claude Bernard/École normale supérieure de Lyon) en collaboration avec des chercheurs de l’Institut indien de technologie de Kharagpur et du synchrotron ESRF à Grenoble. impliquant des chercheurs associés au CNRS est parvenue à suivre en direct les changements de microstructure d’un échantillon d’olivine caractéristique d’une plaque de subduction. « On accède pour la première fois en direct à la distribution de taille des grains, leur orientation ou les changements de phase qu’ils subissent », se réjouit Sébastien Merkel, de l’Unité matériaux et transformations. Ce travail va permettre de mieux contraindre les modèles de dynamique du manteau.