Econick prend son envol


logo-ECONICK
©ECONICK

Créée en 2016 et fruit de la collaboration de deux laboratoires1Laboratoire sols et environnement (Inra/Université de Lorraine) – Laboratoire réactions et génie des procédés (CNRS/Université de Lorraine), la start-up Econick axe son savoir-faire sur  la filière Agromine – culture de plantes  hyperaccumulatrices capables d’extraire le nickel du sol – et sur un procédé pour la récupération de composés (oxydes, sels de nickel) après combustion des végétaux. En parallèle, les avancées scientifiques se poursuivent. « Nous avons un projet de démonstration pour la production de gros tonnages et avons mis en place une chaudière expérimentale pour récupérer l’énergie » explique Marie-Odile Simonnot, du Laboratoire réactions et génie des procédés. Econick envisage d’étendre ses méthodes à d’autres métaux et éléments.