Géo-Héritage, un laboratoire commun au service du patrimoine

Peut-on faire des travaux sans endommager un site archéologique ? Pour répondre au mieux à cette question, l’unité de recherche Archéorient1Environnements et sociétés de l’Orient ancien, CNRS/Université Lumière Lyon 2 et le bureau d’études Éveha se sont associés pour créer le laboratoire commun Géo-Héritage. Cette structure a notamment pour objectif de fournir de nouveaux outils aux services chargés de la protection du patrimoine, ainsi qu’un protocole d’analyse leur permettant d’estimer convenablement le potentiel d’un site avant le début des travaux. Destinés à des contextes géographiques variés, ces dispositifs sont appelés à faciliter l’analyse et l’interprétation des données acquises et renforcer le dialogue avec les archéologues.