En 2020, des batteries dopées au sodium


La start-up Tiamat va commercialiser des batteries moins chères et plus rapides à recharger. Issue du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie1RS2E porté par le CNRS, la société s’appuie sur les travaux de chercheurs qui ont mis au point un prototype de batterie recourant à des ions sodium. Beaucoup plus abondant que le lithium utilisé traditionnellement, le sodium permet aussi de diviser par dix le temps de charge et de décharge. La production de ces batteries devrait débuter en 2020. Elles seront particulièrement adaptées au stockage des énergies renouvelables et à certains types de véhicules électriques.