Des lipides sucrés particulièrement collants à la surface des membranes photosynthétiques


La vie dépend de la photosynthèse, utilisant l’énergie solaire pour convertir le CO2 en matière organique. Au sein d’une collaboration internationale, des chercheurs du Laboratoire de physiologie cellulaire végétale et de l’Institut Laue-Langevin révèlent le rôle essentiel des sucres portés par les lipides dans la cohésion entre les membranes des photorécepteurs végétaux.