Des bacilles font ruisseler des gouttes d’eau pour mieux se disséminer


Plutôt que de nager ou de ramper, certains microorganismes favorisent le colony surfing. Dans ce mode de déplacement, la bactérie Bacillus subtilis déstabilise les gouttes d’eau qui la contiennent en émettant de la surfactine. Cette molécule perturbe l’équilibre osmotique des gouttes et les force à gonfler. Devenues trop lourdes, elles se détachent et glissent, disséminant au passage le bacille.