De nouveaux yeux pour l’expérience H.E.S.S


Installées fin 2003 en Namibie, les caméras des 4 premiers télescopes de l’observatoire H.E.S.S. (High energy stereoscopic system, auquel participent le LUPM, l’APC, et le LLR) ont vu leurs collecteurs de lumière gagner en efficacité et leur électronique de lecture rajeunir de plus de 15 ans afin de rejoindre les performances d’un cinquième appareil installé en 2012. Cette mise à niveau va permettre aux 5 télescopes de travailler de concert et d’optimiser l’identification des photons de haute énergie du cosmos.