ALICE révèle des phénomènes inédits dans des collisions de protons


La collaboration ALICE, dans laquelle travaillent des chercheurs de SUBATECH de l’IPHC et du LPC Clermont, rapporte que les collisions de protons présentent parfois des motifs similaires à ceux observés dans les collisions de noyaux lourds. Ce comportement a été remarqué lors de l’observation d’un nombre accru de hadrons dits “étranges” dans des collisions de protons. Isoler ce phénomène ouvre une dimension entièrement nouvelle pour l’étude des propriétés de l’état primordial dont notre Univers est issu.